Particularités

Les + de Mondoterra :

o Circuit accompagné de 12 nuits en pension complète, limité à 18 participants,
o Un accompagnateur Mondoterra du premier au dernier jour du circuit,
o Les saisons idéales pour visiter ces régions de l'Asie centrale sont le printemps et l'automne, où les températures sont plus douces.
o Durant le programme, vous découvrirez de nombreux sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, tels que Nisa, Merv et Kounia-Ourguentch au Turkménistan, ainsi que Khiva, Boukhara, Chakhrisabz et Samarkand en Ouzbékistan.
o Trajets Achkhabad-Mary-Dashoguz et Khiva-Boukhara en avion, afin d'éviter deux parcours longs et difficiles en autocar.
o A l'exception d'une étape en hôtel 3 étoiles, hébergement dans des hôtels 4 étoiles et 5 étoiles (normes locales) dans les capitales.

Ouzbékistan & Turkménistan
Jour 1France - Istanbul - Achkhabad Mardi
 
Rendez-vous à l'aéroport avec les documents de voyage. Formalités d'enregistrement et envol à destination d'Istanbul. Arrivée à Istanbul et correspondance vers Achkhabad par le vol Turkish Airlines de 21h10.
 
Jour 2AchkhabadMercrediPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 2Arrivée à Achkhabad, capitale du Turkménistan, située au pied de la chaîne de Kopet-Dag, à 02h45. Accueil et transfert à l'hôtel situé dans le centre-ville. Après l'installation et quelques heures de repos à l'hôtel, départ pour la viste de la capitale et de ses environs. Fondée à la fin du XIXe siècle, Achkhabad est le centre politique, commercial et culturel du pays. Depuis quelques années, elle détient le record de la ville à la plus forte concentration au monde de bâtiments en marbre blanc. Tout d'abord, découverte de la ville antique de Nisa, située à 16 km au nord d'Achkhabad et inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Capitale de l'Empire parthe du IIIe siècle av. J.-C. au IIIe siècle ap. J.-C., elle fut un important centre de commerce durant toute son histoire, en raison de sa situation géographique au carrefour des routes nord-sud et est-ouest. La force politique, économique et militaire des Parthes fit de ces derniers les plus grands ennemis de l'Empire romain, dont ils limitèrent l'expansion vers l'Est. Retour à Achkhabad et visite de la Mosquée de Gypjak, l'une des plus grandes mosquées de l'Asie centrale, où se trouve le mausolée du président Saparmourad Niazov. Ensuite, visite du Musée National d'Histoire, de l'Arche de la Neutralité, gigantesque trépied surmonté d'une statue dorée de Saparmourad Niazov, du Parc de l'Indépendance, de la Place de l'Indépendance et de la Mosquée Ertuðrul Gazi. Pour terminer, visitede l'hippodrome, où sont élevés et dressés les pur-sangs turkmènes Akhal-Teke. Ces chevaux, qui font la fierté du peuple turkmène, seraient la première race chevaline à avoir été apprivoisée. Ils sont renommés mondialement pour leur puissance, taille, vivacité et beauté. Déjeuner et dîner dans un restaurant local. Logement à l'hôtel.
 
Jour 3Mary - Merv - MaryJeudi210 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 3Après le petit-déjeuner, transfert à l'aéroport et envol à destination de Mary. Après un vol de 40 minutes, arrivée dans la deuxième plus grande ville du Turkménistan et départ pour la ville antique de Merv. Considérée autrefois comme la ville la plus belle de la région du Khorasan et étape importante de la route de la soie, Merv appartint à tour de rôle aux Achéménides, Parthes, Sassanides, Arabes musulmans et Seldjoukides. Merv, qui fut d'abord la ville où étaient élevés les princes seldjoukides, connut son apogée de 1118 à 1157 lorsqu'elle devint la capitale du Grand Empire seldjoukide, sous le règne du sultan Sandjar. Cependant, la ville subit par la suite de nombreuses invasions et pillages incessants qui marquèrent sa fin. Visite du Musée Archéologique, de différents mausolées, dont le Mausolée Du Sultan Sandjar et du Parc National Historique et Culturel de l'ancienne Merv, où se trouvent les ruines des forteresses de Kiz-Gala, Erk-Gala, Giaour-Gala et Keshk-Gala. Déjeuner en cours de visite dans un restaurant local. Dans l'après-midi, retour à Mary. Visite du Musée Ethnographique et installation à l'hôtel. Dîner et logement à l'hôtel.
 
Jour 4Gonur Depe - AchkhabadVendredi200 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 4Le matin, départ pour Gonur Depe, ancienne capitale à partir du IIIe millénaire av. J.-C. de l'antique pays de Margush, connu également sous le nom de Margiane, et située à une centaine de kilomètres au nord de Mary, dans le désert du Karakoum. Ce site, vieux de 5000 ans et dont la mise au jour a duré 40 ans, est le plus important qui ait été découvert dans la région du delta de Mourgaba. De nombreux objets tels que des mirroirs, des broches, des barrettes, des pots cosmétiques, des bracelets en bronze, des objets décoratifs en argent, des vases en albâtre et en céramique et des amphores, retrouvés dans le temple, le cimetière royal et autres tombes nous éclairent sur la civilisation bactro-margienne. Ils sont la preuve d'un fort lien commercial entre le royaume de la Margiane et les autres régions d'Asie centrale. De plus, les quatre temples du feu qui se trouvent sur le site laissent à penser que cette civilisation aurait eu un lien avec le zoroastrisme, première religion monothéiste. Après la visite du site et le déjeuner, transfert à l'aéroport de Mary et envol pour la capitale. Arrivée à Achkhabad dans la soirée et installation à l'hôtel. Dîner et logement à l'hôtel.
 
Jour 5Achkhabad - Dashoguz - Kounia-Ourguentch - Ouzbékistan/NoukousSamedi215 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 5Le matin, transfert à l'aéroport et envol à destination de Dashoguz. Après un vol de 50 minutes, arrivée dans cette ville qui se trouve au nord du pays et route pour Kounia-Ourguentch, ancienne capitale de la région historique du Khorezm, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les origines de cette ville, implantée sur la rive sud de la rivière Amou-Daria, remontent à la période achéménide (VIe-Ve siècle av. J.-C.). Important centre de commerce entre le Xe et le XIVe siècle, la ville s'enrichit et devint la capitale du Khorezm au XIIe siècle. Dévastée en 1221 par Gengis Khan, elle fut entièrement reconstruite. Cependant, pillée par les armées de Tamerlan entre 1372 et 1388, la ville perdit son importance et ne retrouva jamais sa splendeur passée. Au XVIe siècle, Khiva devint la nouvelle capitale et Kounia-Ourguentch fut finalement abandonnée. Les Turkmènes qui colonisèrent la région à partir de 1831 s'intallèrent à l'extérieur de l'ancienne ville. Découverte de Kounia-Ourguentch (Kounia signifiant " ancien ") avec sa mosquée, son caravansérail, sa forteresse, ses nombreux mausolées et un minaret haut de 60 mètres, construits entre le XIe et le XVIe siècle. Après le déjeuner, transfert au poste-frontière de Shavat. Formalités douanières, puis continuation vers Noukous, capitale du Karakalpakistan (ou Karakalpakie) qui bénéficie d'un statut de région autonome à l'intérieur de l'Ouzbékistan. Installation à l'hôtel à Noukous et dîner dans un restaurant local. Logement à l'hôtel.
 
Jour 6Noukous - Khiva Dimanche180 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 6Après le petit-déjeuner, promenade dans Noukous, durant laquelle vous pourrez, entre autres, découvrir la statue du poète karakalpak Berdakh, la mairie et le théâtre. Ensuite, visite de l'incroyable Musée Igor Savitskyv, qui est à la fois le Musée d'archéologie, d'art et d'ethnographie du Karakalpakistan et qui, après le Musée de Saint-Pétersbourg, possède la deuxième plus grande collection au monde d'avant-garde russe. Igor Savitsky était un archéologue, peintre et collectionneur russe qui voyagea au Karakalpakistan afin d'y effectuer des fouilles et qui s'installa à Noukous en 1957. Il accumula une collection considérable d'œuvres d'art ouzbèkes et karakalpaks, ainsi que d'œuvres d'artistes russes de la période d'avant-garde qui devaient être détruites sur ordre de Staline, sauvegardant ainsi cet art voué à la disparition. Après le déjeuner, départ pour Khiva, ville située dans la région du Khorezm qui se trouve au sud de la mer d'Aral entre les déserts du Kyzylkoum et du Karakoum. Le Khorezm faisait à l'origine partie de l'Empire achéménide. Cependant, lorsque les Arabes s'emparèrent de Khiva au VIIe siècle, l'islam se répandit dans la région. Du XIe au XIIIe siècle, le Khorezm se turquifia sous les Ghaznévides et les Seldjoukides. En 1097, Qutb ad-Din Muhammad fut nommé gouverneur du Khorezm par le sultan seldjoukide Sandjar et fonda la dynastie des Shahs du Khorezm. Au XVIe siècle, la ville devint la capitale du khanat de Khiva atteignant ainsi son apogée. En 1873, le khanat de Khiva succomba aux attaques russes et devint un protectorat de l'Empire russe. La révolution bolchévique marqua la fin du système des khanats. La République soviétique populaire khorézmienne fut alors proclamée et Khiva en devint le centre. En 1924, cette jeune république disparut et le Khorezm fut rattaché à la RSS d'Ouzbékistan. Dans l'après-midi, arrivée à Khiva qui est l'une des étapes les plus importantes de la route de la soie et installation à l'hôtel. Dîner accompagné d'un spectacle folklorique dans une ancienne medersa. Logement à l'hôtel.
 
Jour 7Khiva - BoukharaLundiPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 7Journée consacrée à la découverte à pied du centre historique de Khiva où le temps semble s'être arrêté. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et appelée Itchan Kala, la ville intérieure de Khiva, où les tons rouges et ocres dominent, est entourée de puissantes murailles en pisé longs de 2200 mètres. Très bien conservée, elle est considérée comme le plus grand musée en plein air de l'Asie centrale avec ses mosquées, medersas et mausolées recouverts de faïences vertes et bleues. La ville fortifiée possède quatre portes principales: la " porte de pierre " (Tach Darvoza) au sud, la " porte du Père " (Ota Darvoza) à l'ouest, la " porte du jardin " (Baktcha Darvoza) au nord et la " porte du Héro " (Palvan Darvoza) à l'est, où se tenait jusqu'au XIXe siècle le plus important marché aux esclaves de la route de la soie. Visite du complexe de Kunya Ark (vieille forteresse); du Mausolee De Sayid Alaouddine; de la medersa Mohammed Amin Khan; de la Mosquée Djouma; du caravansérail et de la medersa Abdullah Khan; de la medersa et marché couvert Alla Kouli Khan; du Mausolee De Pakhlavan Mahmoud; de l'impressionnant minaret Kalta Minor, haut de 26 mètres et dont la construction ne fut jamais achevée; de la Mosquée Islam Kodja dont le minaret de 45 mètres est le symbole de Khiva; de la Medersa Chergazi Khan; du Tach Khavli, le palais d'été des khans de Khiva; de la Palvan Darvoza. Déjeuner en cours de visite dans un restaurant local. Dîner à l'hôtel, puis transfert à l'aéroport et envol à destination de la ville sainte de Boukhara. Cette oasis verdoyante, située au sud de la route de la soie et à la limite orientale du désert du Kyzylkoum, était la destination tant espérée de tous les caravaniers après une traversée difficile du vaste désert. Arrivée à Boukhara et installation à l'hôtel. Logement à l'hôtel.
 
Jour 8BoukharaMardiPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 8Tout comme la Sogdiane et le Mavera-un-nahr, l'oasis de Boukhara, convoité pour ses richesses naturelles, subit des dominations successives dont elle porte les traces. Les chrétiens, nestoriens, bouddhistes et manichéistes persécutés par les Sassanides s'y réfugièrent et la ville devint ainsi un important centre religieux et intellectuel. Suite à la conquête de l'Islam, elle fut la capitale de la dynastie des Samanides du milieu du IXe jusqu'à la fin du Xe siècle. C'est là que vécurent le poète fondateur de la littérature persane classique Abdullah Jafar Ibn Mohammed Rudaki et le philosophe et médecin Ebu Ali Ibn Sina, mieux connu sous le nom latin d'Avicenne et considéré comme étant l'un des plus grands savants de l'Islam. Les nombreuses invasions subies par Boukhara ont fait de la ville un véritable musée d'architecture. Les Arabes s'emparèrent de Boukhara en 709; les Karakhanides, considérés comme la première dynastie musulmane d'origine turque, l'occupèrent du IXe au XIIIe siècle; les armées de Gengis Khan l'envahirent en 1220 puis la ville fut intégrée à l'empire des Timourides en 1370. Boukhara connut son apogée sous les Samanides et les Karakhanides. En 1506, les Ouzbeks Shaybanides s'emparèrent de la ville qui devint le centre politique du khanat de Boukhara en 1561. Elle connut un second âge d'or au XVIe siècle avec la construction de marchés couverts et caravansérails et grâce à ses miniaturistes renommés dans toute l'Asie centrale. En 1747, la ville passa aux mains d'une nouvelle dynastie, les Manghits et fut proclamée émirat de Boukhara en 1785. Malgré la disparition d'une partie des 300 mosquées que la ville comptait fut un temps, Boukhara reste une ville traditionnelle qui a su préserver tout son charme. Après le petit-déjeuner, découverte du cœur historique et culturel de la ville qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO: la place du Registan; la citadelle Ark qui servit de résidence aux émirs jusqu'en 1920; la Medersa Chor-Minor aux quatre minarets; la Medersa Koukeldash; la Medersa et la Khanaka Nadir Divan-Beghi; le complexe Liabi-Khaouz où est érigée une statue du populaire Nasreddin Hodja juché sur son âne; la Mosquée Magok-i-Attari, la plus ancienne mosquée d'Asie centrale qui date de l'époque des Karakhanides; le complexe Po-i-Kalon, lieu d'où se dégage une forte atmosphère spirituelle, avec le minaret Kalon, haut de 47 mètres et construit par les Karakhanides; la Mosquée Kalon et la Medersa Mir-I-Arab; la Medersa D'ulugh Beg, le petit-fils de Tamerlan; la Medersa Abdoul Aziz Khan construite sous les Shaybanides; le Mausolee Des Samanides, ou tombeau d'Ismaïl, qui fut le premier édifice d'Asie centrale à être bâti en briques de terre cuite; Tchachma Ayyoub, le Mausolee et le puits de Job; la Mosquée Bolo Khaouz avec ses décorations exceptionnelles; les coupoles marchandes, passages couverts et marchés... Dans l'après-midi, visite du palais Sitora-i-Mokhi Khossa, résidence d'été des émirs, située à l'extérieur de Boukhara; du Mausolee De Bakhaouddin Nakhshbandi, soufi qui joua un rôle important dans l'implantation de l'Islam en Asie centrale; de la nécropole de Tchor Bakr, construite par Abdallah Khan au XVIe siècle et où sont inhumés, entre autres, Sayid Abou Bakr et ses trois frères, descendants directs du prophète. Déjeuner et dîner dans des restaurants locaux. Logement à l'hôtel.
 
Jour 9Boukhara - Chakhrisabz - SamarkandMercredi360 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 9Le matin, départ par la route pour Samarkand située à 280 km à l'est de Boukhara. En cours de route, visite du Caravanserail Rabat-I Malik construit en 1078 par le souverain karakhanide Shams-al Mulk. Cette ancienne halte de la route de la soie, dont il reste un remarquable portail d'origine, fut l'un des plus grands caravansérails de l'époque médiévale en Asie centrale. Continuation vers Chakhrisabz, " ville verte " en persan et ancienne Kash, située sur les contreforts du massif du Pamir. Arrivée à Chakhrisabz et visite de la ville natale de Tamerlan, guerrier turco-mongol (1336-1405), qui couvrit sa ville natale de bâtiments prestigieux et dont la statue monumentale a été érigée à l'entrée du site. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville est connue pour les vestiges du palais monumental appelé Ak Saray (le palais blanc), résidence d'été de Tamerlan dont il ordonna la construction, ainsi que pour le complexe Dorus Saodat. Ce complexe abrite les Mausolees De Djahangir et d'Omar Cheikh, respectivement fils aîné et deuxième fils de Tamerlan tous deux morts jeunes, ainsi qu'une crypte abritant un sarcophage qui était destiné à Tamerlan. Cependant, le puissant guerrier, dont les conquêtes s'étendaient des frontières de la Chine jusqu'à la mer Egée, mourut de façon inattendue en 1405 à Otrar (Kazakhstan) durant une campagne militaire contre la Chine. Son corps fut momifié et transporté à Samarkand, au lieu de Chakhrisabz, afin d'être inhumé dans la capitale. La Mosquée Kok Gumbaz, construite en 1437 par son petit-fils Ulugh Beg et le complexe Dorout Tilovat, également connu sous le nom de " maison de la méditation ", se trouvent aussi à Chakhrisabz. Après les visites et le déjeuner, continuation vers Samarkand. Dans la soirée, arrivée dans la deuxième plus grande ville d'Ouzbékistan, située dans la vallée de la rivière Zeravchan, et installation à l'hôtel. Dîner accompagné de musique live dans un restaurant local. Logement à l'hôtel.
 
Jour 10SamarkandJeudiPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 10La ville historique de Samarkand est le point de rencontre de multiples cultures. Fondée au VIIe siècle av. J.-C. sous le nom d'Afrasiab, elle connut son âge d'or aux XIVe et XVe siècles sous les Timourides avec la construction d'édifices impressionnants, décorés avec raffinement. De par sa forte personnalité et son tempérament guerrier, Tamerlan passa très vite à la tête des tribus Barlas. Blessé au combat dès son jeune âge, Timour devint boiteux, d'où son surnom " Timour Lang " (Timour le Boiteux) et la transcription Tamerlan. Timour se révéla un redoutable chef de guerre animé d'une grande soif de conquêtes. Il bâtit un immense empire et ses destructions et massacres furent tout autant spectaculaires. Cependant, il épargna la vie des artisans, savants et artistes et les déporta à Samarkand, dont il fit une ville glorieuse grâce aux fortunes amassées durant les pillages auxquels il se livra lors de ses conquêtes. Son petit-fils Ulugh Beg y apporta l'éducation et la science y faisant même construire un observatoire. Deux journées sont consacrées à la découverte de la capitale légendaire de Tamerlan, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et de ses environs. Visite du Mausolée de Gour Emir, le " tombeau du souverain ", où sont enterrés Tamerlan, certains de ses enfants et de ses petits-enfants dont Ulugh Beg; de la Medersa d'Ulugh Beg, construite par ce dernier et où il enseignait lui-même les mathématiques et l'astronomie; de la Medersa Cher-Dor avec la représentation stylisée d'animaux, innovation qui brise le tabou islamique de l'art figuratif, tels que des lions chassant des daims; et de la Medersa Tilla-Qari, qui signifie " couverte d'or " et dont l'abondance des dorures détermina le nom. Tous ces monuments se trouvent sur la place du Registan qui est le cœur de la vieille ville. Ensuite, visite de l'imposante Mosquée Bibi-Khanoum que Tamerlan fit construire pour son épouse éponyme et qui aurait dû surpasser les autres mosquées par sa beauté et ses dimensions si elle ne s'était dégradée rapidement du fait d'une construction peut-être trop ambitieuse. Enfin, temps libre dans le marché Siab qui fut autrefois l'un des plus grands marchés de la route de la soie, réputé pour l'abondance de ses produits. Déjeuner et dîner dans des restaurants locaux. Logement à l'hôtel.
 
Jour 11SamarkandVendrediPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 11Après le petit-déjeuner, visite de l'observatoire astronomique d'Ulugh Beg. Il fut inauguré en 1429 sur une colline aux environs de Samarkand par Ulugh Beg, qui, contrairement à son grand-père assoiffé de conquêtes, se consacra à l'étude de l'astronomie et des mathématiques. L'observatoire est le symbole de l'apogée de la ville en matière de sciences. D'un diamètre de 48 mètres et construit sur trois étages, il fut crée afin de mettre en pratique les sciences enseignées dans les medersas. Il fut partiellement détruit à la mort d'Ulugh Beg en 1449 par des fanatiques religieux, qui par la même occasion pillèrent sa bibliothèque. On peut encore voir aujourd'hui la partie souterraine du plus gigantesque sextant jamais construit, enfoncé à 20 mètres de profondeur. Le site antique et médiéval d'Afrasiab, colline où l'on retrouva les toutes premières marques d'occupation de Samarkand, fut abandonné en 1220 à la conquête mongole. Cependant, il garda son importance en raison de la nécropole Shah i Zindah, lieu de pèlerinage qui se se trouve à son sommet. La nécropole fut construite à la fin du XIVe siècle sur le site du tombeau de Koussam Ibn Abbas, parent proche du prophète, qui serait mort en 676 lors de l'expansion de la religion musulmane au Mavera-un-nahr. Les personnages importants voulurent se faire enterrer près de ce dernier qui mourut en martyre, d'où le nom Chah i Zindeh signifiant " le roi vivant ". Après la découverte dela nécropole, visite du musée archéologique d'Afrasiab. Déjeuner, puis visite d'un atelier de fabrication traditionnelle de papier. L'une des particularités de Samarkand est la fabrication de son célèbre papier à partir de fibres de mûrier. Le papier à écrire vit le jour en Chine, puis se répandit en Asie centrale et en Iran. La première papeterie en dehors de Chine fut ouverte à Samarkand et malgré l'apparition au Xe siècle de nouvelles manufactures de papier, Samarkand conserva sa réputation quant à la qualité indiscutable de son papier. Enfin, temps libre sur la place du Registan. Dîner dans un restaurant traditionnel. Logement à l'hôtel.
 
Jour 12Samarkand - TachkentSamedi320 KmPetit déjeuner, Déjeuner, Dîner
 
Ouzbékistan & Turkménistan 12Le matin, départ en autocar pour Tachkent, située à l'est du pays. Arrivée dans la capitale vers midi. Importante étape commerciale de la route de la soie, Tachkent a néanmoins un passé plus modeste que les glorieuses villes de Boukhara, Samarkand et Khiva. La ville fut occupée par les Arabes, les Samanides, les Karakhanides et les proto-mongols Hitay. Elle connut une période brillante au XIVe siècle sous les Timourides, où elle devint un centre de sciences, d'arts et de commerce. Elle fut annexée au khanat de Boukhara dans la deuxième moitié du XVIe siècle, puis passa aux mains des Kazakhs et des Kalmouks aux XVIIe et XVIIIe siècles, pour être enfin annexée par le khanat de Kokand en 1809. Suite à l'affaiblissement du khanat de Kokand, le Tsar de Russie s'empara de Tachkent en 1865 et après la révolution de 1917, la ville fit partie de l'URSS. En 1930, elle fut proclamée capitale de la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan (RSS). Suite au tremblement de terre dévastateur de 1966, la ville fut en grande partie reconstruite. Ses larges artères, ses espaces verts, le groupement ordonné de ses bâtiments et ses infrastructures solides en font un exemple important de la planification urbaine soviétique. Depuis l'indépendance en 1991, Tachkent est la capitale de la République d'Ouzbékistan. Après le déjeuner dans un restaurant local, découverte de la ville. Visite du complexe Khazrat Imam, où est conservée une copie originale du Coran, datant du VIIe siècle et ayant appartenu au troisième calife Othman, qui fut rapportée par Tamerlan au retour d'une campagne militaire en Irak. Ensuite, découverte du marché historique de Tchorsu qui a conservé son importance commerciale; du métro de Tachkent, mis en sevice en 1978 et premier métro d'Asie centrale, dont chaque station possède une architecture et un style décoratif différents; de la place Amir Timour; de la place de l'indépendance et du Musée des arts appliqués aménagé dans l'ancien palais d'un diplomate, où sont exposés les bois sculptés, tapisseries, broderies, ikats et céramiques qui font la fierté du pays. Dîner d'adieu dans un restaurant Local. Logement à l'hôtel.
 
Jour 13DépartDimanchePetit déjeuner
 
Le matin, transfert à l'aéroport et départ pour Istanbul par le vol Turkish Airlines de 08h15. Arrivée à Istanbul à 11h35 et correspondance vers la France.
 
Conditions particulières

Les prix terrestres comprennent :
o L'accueil à l'arrivée
o Les transferts aéroport / hôtel / aéroport
o Le logement en chambre double dans les hôtels indiqués ou similaires
o 12 petit déjeuners - 11 déjeuners - 11 dîners
o Le transport en autocar Pullman climatisé de bon confort, (ou en véhicule adapté à la taille du groupe ),
o Les services des guides francophones qualifiés pendant le circuit
o Les visites et droit d'entrées des sites et musées selon le programme
o Les taxes et services locaux
o L'assistance de nos bureaux locaux

Les prix avec l'aérien comprennent aussi :
o Le transport aérien France / Turquie / Turkménistan / Ouzbékistan / France.
o Les taxes d' aéroport, de sécurité et redevances passagers, la taxe de solidarité, la hausse carburant connue à ce jour (sujettes à modification sans préavis): 340 € par personne,

Les prix ne comprennent pas :
o Les boissons et dépenses personnelles
o Les frais de visa ne sont pas inclus.
o Aucune assurance n'est incluse (Mondoterra recommande de souscrire l'assurance complémentaire).

Hôtels

 
Standard
Achkhabad - Grand Turkmen - 4 stars
Mary - Mary Hotel - 4 stars
Noukous - Jipek Joli - 4 stars
Khiva - Asia Khiva - 3 stars
Boukhara - Modarikhon - 3 stars
Samarkand - Emirhan Hotel - 4 stars
Tachkent - Ramada Tashkent - 4 stars
Download Pdf Format
 

 

Pour des voyages individuels vous pouvez nous consulter: